Durant nos années de restauration et d'expertise des guitares,
une question récurrente nous a été régulièrement posée : peut-on jouer les guitares anciennes ?
Nous répondons ici : oui, sans problèmes (lire la suite).



Guitare faite pour Koliker, Paris c.1825.
Guitare espagnole faite par Domingo Esteso, Madrid 1924.
Guitare espagnole faite par Manuel Guerra, Cadix 1873.
Guitare espagnole faite par Antonio Royo, Saragosse 1863.
Guitare "battente" italienne faite par Gateano Vinaccia à Naples en 1829.
Guitare espagnole faite par Ignacio Fleta, Barcelone, 1963, n°301.
Guitare faite par Hyppolite Collin, Paris (France), circa 1820.
Guitare faite par Mareschal-Marchal, Paris (France), circa 1820.
Guitare faite par Petitjean l'Aîné, Mirecourt (France), circa 1835.
Guitare faite dans l'atelier Lacote, Paris 1840, pour Bernardel.
Guitare faite par Huel, Rennes (France), 1834.
Guitare baroque de Didier Nicolas Aîné, Mirecourt c. 1790.
Guitare espagnole faite par Salvador Ibanez, Valence c.1900.
Guitare espagnole faite par Casa Gonzalez, Barcelone c.1930.
Guitare espagnole faite par José Serratosa, Barcelone c.1910.
Guitare anonyme pour enfant, Mirecourt (France), circa 1840.
Guitare-lyre de Henry Lejeune, Paris 1806.
Guitare de I. H. Schroder, Saint-Petersbourg 1811.
Guitare espagnole faite par Manuel Ramirez, Madrid c.1900
Guitare faite par Joseph Maitrot, Mirecourt (France), circa 1830.
« Tierce guitare » par Guiot n°33, modèle Panormo, Londres 1846.
Guitare faite à Londres c.1800, dans le style de Preston ou Longmann & Broderip
Guitare romantique précoce, Mirecourt c.1800, attribuée à J. Mast.
Guitare faite à Paris c.1800
Guitare faite à Mirecourt vers 1840, modifiée vers 1860
pour le jeu en 7 cordes (tête, chevalet), vendue par Metzler à Londres